Muffins aux pommes avec topping crumble

rédigé par Silvie Henzelin-Robles 1 October 2018
Muffins aux pommes avec topping crumble

Muffins moelleux aux pommes avec un topping crumble

 

 

 

Muffins aux Pommes  avec topping crumble. Ma recette est très simple, et se réalise facilement à la main, y compris le crumble. Les muffins gourmands aux pommes à base de farine d’épeautre sont de petites délices que nous affectionnons tout au long de l’année à la maison. Leur préparation simple et rapide en fait des petites gourmandises peu sucrées idéales pour les moments de douceur. Avec la richesse de la farine d’épeautre, ces muffins offrent une texture moelleuse et une saveur délicatement rustique. La combinaison sucrée des pommes apporte une touche fruitée et appétissante. Avoir ces délicieux muffins sous la main devient rapidement une source de réconfort instantané, prêts à être dégustés en toute simplicité. Une option de goûter ou de petit-déjeuner délicieusement rapide et délicieuse qui ravit les papilles à chaque bouchée.

 

Astuces pour réussir cette recette

  •  Lors de l’achat, je privilégie les pommes à la peau lisse, exemptes de tâches, fermes et parfois délicieusement parfumées. Ces fruits se conservent facilement jusqu’à 8 jours dans la corbeille à fruits et jusqu’à 6 semaines au réfrigérateur. Pour garantir leur fraîcheur, je ne les achète jamais en barquettes ou en sachets en plastique, préférant opter pour un achat à la ferme ou en vrac dans la mesure du possible. La chance d’avoir des voisins généreux qui partagent les pommes de leurs pommiers s’ajoute à cette préférence. Il est à noter que, selon la variété, la pomme a tendance à noircir rapidement après la découpe, sauf la Granny Smith. 
  • Il est essentiel que tous les ingrédients soient à température ambiante. En effet, les chefs pâtissiers évitent de mettre les œufs au réfrigérateur.
  • Veillez à ne pas surdoser la levure, car cela pourrait faire retomber votre cake.
  • Lors de l’ajout de la farine, faites-le en trois fois et veillez à l’incorporer délicatement, sans trop la mélanger. Il est important de ne pas travailler l’appareil à muffins pendant une période excessive.
  • Si vous remplacez la poudre à lever industrielle par du bicarbonate de sodium et du jus de citron, incorporez-les à la dernière minute avant d’enfourner le cake, car leur action de pousse débute immédiatement.
  • Pour 200 g de farine, ajoutez 1 cuillère à café de bicarbonate de sodium et 2 cuillères à café de jus de citron.
  • Pour vérifier la cuisson , plantez un pic en bois au centre. S’il ressort sec, les muffins sont cuits. Si le pic est humide, poursuivez la cuisson jusqu’à ce qu’il ressorte sec.
  • L’huile de pépins de raisin, avec sa neutralité, s’impose comme mon choix préféré pour les pâtisseries.
  • L’alliance du vinaigre avec le bicarbonate de soude est la clé pour obtenir des muffins exceptionnellement moelleux.
  • En ajoutant du gingembre frais râpé, j’apporte une touche supplémentaire qui sublime la recette.

 

Minute santé

Les pommes, riches en fibres, vitamine C et potassium, offrent de nombreux bienfaits pour la santé. Leur consommation favorise une digestion saine, contribue à la sensation de satiété, et protège les cellules du corps contre les dommages oxydatifs grâce à leurs antioxydants. Associées à une réduction du risque de maladies cardiovasculaires, les pommes peuvent également aider à réguler le taux de sucre dans le sang, ce qui est bénéfique pour les personnes atteintes de diabète de type 2.

En plus de contribuer à maintenir une peau saine et d’encourager l’hydratation, les pommes sont liées à une meilleure santé pulmonaire. Leurs composés pourraient également avoir des effets positifs sur la santé mentale. Il est recommandé d’inclure les pommes dans une alimentation variée pour profiter pleinement de leurs bienfaits pour la santé.

Quelles pommes choisir ? ça été longtemps un casse tête pour moi! Je me suis donc penchée sur la question. Voici les diverses variétés que j’utilise dans ma cuisine ou que j’emporte dans mon sac pour une pause gourmande.

 

Boskoop originaire de Boskoop aux Pays-Bas. A chair ferme, acidulée et légèrement sucrée. Se différencie de par sa peau très rugueuse. C’est la variété polyvalente par excellence, celle que je trouve dans le jardin de mes beaux-parents et qui est idéale pour faire des compotes, des crumbles, des pommes au four et des tartes. Idéale si vous souhaitez une pomme qui se défait pendant la cuisson.

Cloche est une variété ancienne évoquant la forme d’une cloche, cultivée en Suisse et en France.  A chair ferme, croquante au goût épicé et acidulé. Elle convient autant à croquer qu’en cuisine. J’aime l’utiliser pour faire des compotes ou pour des tartes.

Cox Orange créé par l’anglais R. Cox en 1825. A chair ferme, mi-croquante et juteuse. De part sa petite taille, elle est idéale à croquer. J’aime en prendre quelques unes lorsque je part en pique-nique ou pour une “pause goûter”. Je l’utilise autant pour la préparation de tartes que pour des compotes.

Elstar créée d’un croisement entre la Golden Delicious et Ingrid Marie. A chair croquante et juteuse, elle est acidulée-sucrée. Excellente à croquer et je l’aime bien pour faire des tartes. 

Gala : Celle que l’on trouve facilement un peu partout autant dans les grandes surfaces, dans les marchés et dans les jardins. A chair ferme et croquante, très sucrée avec une pointe d’acidité. De part sa petite taille, je la trouve idéale  à croquer et je l’utilise énormément en cuisine pour faire des tartes, des crumbles et des compotes. 

Golden Delicious celle qui a été découverte en 1890 au USA est la plus répandue dans le monde et la plus cultivée en Europe. A chair blanche, très peu acide, elle est peu goûteuse à mon avis et a une forte teneur en eau. Je l’utilise lorsque je souhaite obtenir une tarte aux pommes très juteuse ou pour des pommes au four.

Granny smith est apparue en Australie en 1868. Cette variété a été réalisée par une dame âgée, Marie Ana Smith, d’où sont nom Granny qui signifie grand-mère en anglais.  Je l’adore avec sa magnifique couleur “verte pomme”. A chair très ferme, croquante et juteuse à la fois. Excellente à croquer. Je l’utilise particulièrement pour faire les salades de fruits ou avec une salade mêlée car sa chaire ne brunit pas rapidement. J’aime aussi la mélanger avec d’autres variétés de pommes pour faire des tartes ce qui apporte différentes textures.

Gravenstein est une variété très ancienne découverte semblerait-il au Danemark en 1669.  A chair mi-ferme au goût sucré-acidulé et ultra juteuse, elle devient très farineuse lorsqu’elle est trop mûre. Excellente à croquer. Je l’utilise également pour les compotes et les tartes.

Jonagold est issue du croisement entre la Golden Delicious et la Jonathan créée au Etats-Unis en 1935. C’est une pomme à gros calibre. A chaire jaunâtre, ferme, très sucrée, croquante et juteuse. Je la trouve trop grosse pour la manger crue. J’aime l’utiliser en pâtisserie autant pour des tartes, tarte tatin ainsi que pour des compotes. S’apprête parfaitement pour faire des pommes séchées au four. Toutefois, une fois coupée je l’arrose de jus de citron car elle brunit très vite. 

Pink Lady celle que j’adore de par sa couleur rosée et à sa forme bien ronde. Issue du croisement entre la Golden Delicious et la Lady Williams et créée par John Cripps du Department of Agricuture Western Australia.  A chair assez ferme, très sucrée avec une coloration rouge peu typique.  Je ne la trouve que très rarement chez nous alors lorsque j’en trouve je les manges crues.

Primerouge est une variété créée au Japon en 1970 et issue du croisement entre la Jonathan et la Worcester Pearmain. A chair moyennement juteuse au goût sucré-acidulé.  Excellente à croquer, je les utilise aussi pour faire des tartes, toutes sortes de pâtisseries ou des compotes.

Reinette du Canada se cueille jusqu’à fin octobre et se conserve jusqu’à fin avril. Elle peut devenir un peu farineuse. A chair mi-tendre, acidulée et assez juteuse. Je l’utilise uniquement en cuisine. Cette variété est une polyvalente autant pour des plats salés que des plats sucrés cependant elle devient très farineuse en vieillissant.

Sources : swissfruit.ch, wikipédia, swissmilk.ch, biosudtirol.com, agriscuola.ch

 

Si vous aimez cette recette, essayez celle-ci

Tarte aux poires

Trois recettes de pommes

 

Happy Baking & Cooking !

 

Citronelle and Cardamome

 

 

 

 

Muffins aux pommes avec topping crumble

IMPRIMER
Personnes: 24 muffins Temps préparation: Temps cuisson:

INGRÉDIENTS

Unité de mesure soit avec le pot du yogourt ou en grammes

1 pot de yogourt nature (175 g )
3 gros oeufs fermiers (180 gr sans les coquilles)
1/2  pot de sucre brun (90 g)
1/2 pot (0.9 dl) d’huile de pépins de raisin
1 cs de vinaigre de pomme
1 cc de gingembre en poudre

3 pots de farine d’épeautre (300 g)
2 cc rases de bicarbonate de soude
1 grosse pomme Boskoop pelée et épépinée (180 g)

 

Pour le topping

40 g flocons d’avoine à l’ancienne
2 cuillères à soupe de farine d’épeautre
20 g de sucre demerara
1/2 cuillère à café de cardamome
30 gde beurre non salé, fondu

PRÉPARATION

1. Mélanger avec une spatule

2. Ajouter gingembre râpé et intégrer la farine

3. Ajouter les pommes

4. Remplir les caissettes


  1. Dans un grand récipient, mélangez rapidement le yaourt, les œufs et le sucre à l’aide d’un fouet pendant seulement 15 secondes, juste assez pour obtenir un mélange homogène. Ajoutez ensuite l’huile et le vinaigre à la préparation, mélangez à nouveau. Intégrez le gingembre et le sel, et continuez à bien mélanger avec une spatule en caoutchouc. Incorporez la farine tamisée et le bicarbonate de soude en trois fois pour éviter les grumeaux, en veillant à ne pas trop mélanger pour éviter des muffins trop compacts. Voilà, la pâte est presque prête.
  2. Épluchez la pomme, retirez le trognon à l’aide d’un couteau, détaillez-la en petits cubes et ajoutez-les à la préparation. Mélangez délicatement avec la spatule en caoutchouc.
  3. Versez la préparation dans des caissettes à muffins, saupoudrez de cannelle et de sucre brun sur chaque muffin.
  4. Pour le topping : Dans un bol, mélangez les flocons d’avoine, la farine, le sucre et le gingembre. Ajoutez le beurre fondu au mélange sec et remuez jusqu’à obtenir une consistance granuleuse et friable. Saupoudrez généreusement ce mélange sur le dessus de vos muffins avant de les enfourner.
  5. Enfournez dans le four préchauffé à 180°C en mode chaleur tournante pour environ 40 minutes jusqu’à ce que les muffins soient cuits (vérifiez en insérant un pic en bois, qui doit ressortir propre). Laissez-les ensuite refroidir complètement avant de les déguster. A table !

 

8 Commentaires
7

You may also like

8 Commentaires

Totoche 4 December 2018 - 17 h 39 min

Muffins réalisés avec de la farine complète d’épeautre, je n’ai pas attendu la réponse. J’essaierai la farine de petit épeautre goûter la différence, obligée ! ;-D
J’aime beaucoup, ils sont cuits à points et j’ai ajouté du calvados mais pas assez à mon goût. (C’est mon côté normand qui ressort). Je laisserai bien les pommes macérés dans le calvados, je les sentirai mieux. Peu sucré mais très bon, j’aime pas beaucoup le sucre donc c’est parfait et les enfants s’habituent forcément à mes gâteaux peu sucrés.
Bref, recette validée. Merci beaucoup.

Reply
Silvie 4 December 2018 - 18 h 13 min

Merci Totoche pour ce message qui me touche beaucoup. Je suis ravie que la recette est validée. J’ai pris l’habitude de diminuer la quantité de sucre, et je remplace autant que possible le sucre raffiné par du sucre de canne. Belle soirée.

Reply
Totoche 3 December 2018 - 11 h 07 min

Bonjour,
Je découvre votre blog grâce à 123 valérie et je vous remercie pour votre partage de vos recettes. Pour l’épeautre : est du grand ou petit épeautre, svp ? Je débute avec l’épeautre.
N°4 : vous ajoutez à nouveau du vinaigre ?
Merci beaucoup

Reply
Silvie 4 December 2018 - 10 h 23 min

Bonjour Totoche, Merci de ta visite dans ma cuisine. J’ai vérifié sur le paquet de farine bio acheté en Suisse. Il est mentionné “farine d’épeautre” sans préciser si c’est du petit ou du grand. J’ai pris une farine d’épeautre complète. J’ai aussi vu qu’en France vous avez de la farine de grand épeautre et de petit épeautre. Je présume que les deux vont. Je porterai mon choix sur celle qui est un peu moins rustique pour faire des muffins.

Pour le point 4 de la recette, oups, il faut ajouter les épices. Le vinaigre s’ajoute au point 3. Merci pour cette remarque.

Belle journée.

Reply
sotis 2 October 2018 - 15 h 09 min

ils sont top tes muffins!!! bisous

Reply
Silvie 3 October 2018 - 7 h 56 min

Merci. Ils sont peu sucrés et moelleux. Belle journée.

Reply
CLAFOUTIS CON LE MELE | unamericanatragliorsi 1 October 2018 - 18 h 49 min

[…] conoscere profili interessanti e ricette deliziose è stato ideato dalle mie amiche Silvie del blog Citronelle and Cardamome e Sofia del blog Sobrillas. Stavolta il  tema è il frutto autunnale per eccellenza e le […]

Reply
Silvie 2 October 2018 - 8 h 20 min

Thank you Mary for being part of our Int’l food challenge team.

Reply

Laisser un commentaire