Croquettes de riz au parmesan – recette suisse

rédigé par Silvie Henzelin-Robles 8 August 2019
Croquettes de riz au parmesan – recette suisse

Croquettes de riz au parmesan, une recette suisse qui ressemble aux arancini Sciciliens

 

 

 

Une recette tessinoise de boulettes de riz au parmesan, une délicieuse alternative aux arancini siciliens. Contrairement à ces derniers, ces croquettes tessinoises ne sont pas farcies. La clé de la réussite réside dans la préparation d’un risotto exceptionnel avec du riz italien dédié aux risottos.

Ces délicieuses boulettes sont non seulement simples à préparer, mais elles constituent également une excellente façon d’utiliser les restes de risotto de la veille. En transformant les restes en une nouvelle création savoureuse, vous contribuez à minimiser le gaspillage tout en appréciant une expérience culinaire unique. Une recette pratique, gourmande et écologique pour vos repas anti-gaspillage !

Cette recette est parfaite pour une soirée fingerfood, un apéritif, ou même en tant que plat végétarien accompagné d’une belle salade de saison. La cuisine tessinoise, fortement influencée par l’Italie en raison de la migration italienne, offre ainsi une délicieuse fusion de saveurs.

 

Astuces pour réussir cette recette

  1. Pour cette recette, privilégiez de faire le risotto la veille car il aura eu le temps de bien refroidir, ou pour une recette zéro déchets, utiliser le reste d’un risotto.
  2. Le choix judicieux du riz constitue un élément fondamental pour garantir le succès de votre risotto, ajoutant une dimension crémeuse et une perfection gustative.
  3. Préparez un bouillon riche en saveurs à l’avance en utilisant des ingrédients tels que des légumes frais, des herbes aromatiques et, éventuellement, des restes de volaille.
  4.  Pour obtenir une e texture crémeuse, intégrez le liquide graduellement en remuant constamment, permettant une absorption uniforme du bouillon. Maintenez une température constante pendant la cuisson pour permettre une absorption homogène du liquide, évitant ainsi toute surcuisson du riz.
  5. Débutez avec une base aromatique soigneusement préparée, appelée sofrito, en utilisant des oignons finement hachés et de l’ail pour enrichir les saveurs de votre risotto.
  6.  Utilisez un vin de qualité pour déglacer le riz, ajoutant ainsi une profondeur de saveur supplémentaire à votre plat.
  7.  Réalisez le “mantecare” en incorporant du beurre et du parmesan. C’est une phase cruciale pour assurer une texture crémeuse.
  8. Bien que crémeux, les grains de riz devraient conserver une fermeté légère, une consistance al dente. Ils doivent offrir une résistance subtile à la dent, plutôt que d’être trop mous.
  9.  L’étalage du risotto dans l’assiette doit être équilibré, ni trop sec ni trop liquide. Il devrait se répandre de manière naturelle et uniforme dans l’assiette.
  10. Le Risotto n’attend pas ! Servir immédiatement après la cuisson pour préserver sa texture optimale.
  11. Ajouter un petit peu de beurre à l’huile pour éviter que la panure ne brûle.
  12. Égoutter les croquettes sur du papier de ménage pour enlever le surplus d’huile.

 

Voici les 3 types de riz italiens pour un risotto parfait

  • Riz Arborio : Le choix le plus répandu, ces grains de taille moyenne résistent parfaitement à la cuisson, absorbent idéalement le liquide et confèrent au risotto une texture crémeuse. Particulièrement adapté aux risottos mettant en valeur les saveurs des légumes.
  • Riz Carnaroli : Distinguant par ses grains longs au goût délicat, il est plébiscité par les grands chefs pour son aptitude à produire un risotto plus compact. Parfait pour des créations mettant en avant la truffe et les fruits de mer. J’apprécie particulièrement la qualité de celui proposé par la famille Rondolino, “Acquerello”.
  • Riz Vialone : Reconnu pour ses grains petits et ronds, ce riz produit un risotto fondant. Son adaptation idéale se trouve dans les risottos mettant en vedette des saveurs de poisson.

Minute santé

Le riz est une source importante de glucides complexes, fournissant une énergie soutenue. En fonction de la variété, le riz peut également contenir des protéines, des fibres, des vitamines B, des minéraux tels que le magnésium et le phosphore. Le riz complet, qui conserve son enveloppe extérieure, est généralement plus riche en nutriments que le riz blanc, qui a subi un processus de polissage. Les bienfaits du riz incluent son rôle dans le soutien de la digestion, la fourniture d’énergie durable et sa polyvalence dans de nombreuses cuisines à travers le monde. Cependant, il est important de consommer le riz avec modération dans le cadre d’une alimentation équilibrée et variée.

Je n’aime pas le riz complet qui est pourtant à privilégier pour la santé. J’opte donc également pour des variétés de riz biologiques comme le riz noir et le riz rouge. Ces variétés sont souvent considérées comme des alternatives plus nutritives au riz blanc car elles conservent davantage de leurs composants d’origine. Le riz noir est particulièrement riche en antioxydants, tandis que le riz rouge peut contenir des pigments naturels bénéfiques. En privilégiant des options biologiques, vous minimisez également l’exposition aux pesticides et contribuez à soutenir des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement. N’hésitez pas à explorer différentes variétés pour trouver celle qui convient le mieux à vos préférences gustatives et à vos besoins nutritionnels.

 

Si vous aimez cette recette, essayez celle-ci

Risotto aux épinards
Risotto onctueux à la courge
Mon riz casimir – recette suisse
Rys und Phor – recette suisse

 

Happy Baking & Cooking !

 

Citronelle and Cardamome

 

 

 

Croquettes de riz au parmesan - recette suisse

IMPRIMER
Personnes: 2-3 pers Temps préparation: Temps cuisson:

INGRÉDIENTS

Pour le risotto
1 oignon (70 g net – pelé)
20 g de beurre
130 g de riz arborio ou pour risotto
0.5 dl de vin blanc
Env. 4 – 5 dl de bouillon de légumes
25 g de parmesan

Pour la panure à l’anglaise
1 petit oeuf (s)
3 cs de farine
7 – 8 cs de chapelure (idéalement fait maison)

PRÉPARATION

1

2

3

4

5

6

7

8


  1. Prévoir de préparer le risotto en tous cas 3 heures avant ou la veille pour le laisser bien refroidir. 
  2. Préparez un bouillon de légumes maison ou optez pour des cubes de bouillon, privilégiant ceux à faible teneur en sel et issus de l’agriculture biologique, si possible.
  3. Peler et émincer finement l’oignon.
  4. Dans une casserole à fond épais, chauffer 3 cuillères à soupe d’huile d’olive à feu moyen. Faire revenir l’oignon pendant environ 3 minutes jusqu’à ce qu’elle devienne translucide, sans la laisser colorer.
  5. Ajouter le riz, mélangez bien et faites cuire pendant 2-3 minutes jusqu’à ce qu’il devienne translucide (nacrer) sans pour autant le laisser colorer. Verser le vin blanc et bien remuer jusqu’à ce qu’il soit complètement évaporé. A feu doux ajouter le bouillon une louche à la fois en remuant régulièrement à l’aide d’une spatule en bois de façon à ce qu’il reste toujours un tout petit peu de liquide pour éviter que le riz ne s’attache au fond de la casserole. Continuer à ajouter le bouillon peu à peu jusqu’à ce que le riz soit cuit (photo 5). Attention à ne pas sur cuire le risotto pour éviter qu’il ne devienne trop pâteux. 
  6. Continuer la cuisson à feu doux en ajoutant le bouillon progressivement jusqu’à ce que le riz soit cuit. Attention à ne pas sur cuire le risotto pour éviter qu’il ne devienne trop pâteux. 
  7. Comptez environ 18 minutes de cuisson au total (en fonction du riz), jusqu’à ce que le risotto devienne crémeux et que les grains soient à peine croquants.
  8. Incorporer le parmesan fraîchement râpé (photo 4) et rectifier l’assaisonnement avec du sel.
  9. Transférer le risotto dans un plat rectangulaire en une fine couche, puis le recouvrir d’un film alimentaire (photo 5) pour éviter qu’il ne sèche.
  10. Une fois le risotto bien froid, prélever un peu de riz dans le creux de votre main propre, légèrement humidifiée avec de l’eau, et former des petites croquettes bien rondes à l’aide d’une cuillère. Paner chaque boulette à l’anglaise (photo 6), en les passant d’abord dans un peu de farine, puis dans l’œuf battu et en les roulant dans de la chapelure de préférence faite maison (photo 7).
  11. Frire les croquettes dans un peu d’huile d’arachide avec 5 g de beurre (pour éviter que l’huile ne brûle) jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées (photo 8). Égoutter soigneusement sur du papier absorbant et disposer dans un plat de service. Voilà, c’est prêt à être dégusté! A table !
6 Commentaires
13

You may also like

6 Commentaires

Tiaré 5 September 2019 - 18 h 03 min

Ces croquettes sont absolument succulentes !
Les goûter, c’est les adopter!
Merci beaucoup & Bisous.

Reply
Silvie 9 September 2019 - 9 h 54 min

C’est une belle façon aussi d’utiliser le reste d’un risotto pour préparer ces gourmandises. Bises. Silvie

Reply
lolo 12 August 2019 - 15 h 51 min

ces croquettes toutes joliment dorées doivent être du bonheur à chaque bouchée ! Dés qu’il y a du parmesan je sais déjà que je vais aimer alors tes croquettes, ont les aurai dévorées à la maison ! bonne journée bises

Reply
Silvie 12 August 2019 - 17 h 27 min

Merci Lauren de ta visite. Elles ont été dévorées en 10 minutes!
Bises et belle soirée.

Reply
gut 12 August 2019 - 13 h 39 min

Ces croquettes suisses ressemblent terriblement aux Arancini italiennes ! Des coquettes que je n’ai jamais réalisées mais qui m’ont pourtant souvent tentées. Tu as du te régaler ! Merci Silvie. Bisous et bonne semaine !

Reply
Silvie 12 August 2019 - 13 h 45 min

Merci de ta visite dans ma cuisine. Effectivement cette recette du Tessin ressemble aux arancini Sciliens sauf que ces croquettes ne sont pas farcies. Une recette facile qui a plu à tout le monde. Belle semaine. Bises.

Reply

Laisser un commentaire