Petits pains du 1er août pour la fête nationale suisse

rédigé par Silvie Henzelin-Robles 1 August 2019
Petits pains du 1er août pour la fête nationale suisse

Délicieux petits pains du 1er août, une tradition incontournable pour la fête nationale suisse et bien au-delà !

 

 

 

Ces délicieux petits pains du 1er août est un incontournable dans notre maisonnée le jour de la fête nationale suisse. Il furent créés en 1959 par l’Association suisse des patrons boulangers-confiseurs afin de promouvoir un produit à base de beurre spécialement pour la fête nationale.

Composés d’une délicieuse pâte briochée à base de farine, de beurre, de lait, d’œufs, de levure, de sel et d’une touche de sucre, ces petits pains offrent une variété de versions, chacune avec sa particularité. Je les confectionne régulièrement tout au long de l’année, car leur moelleux en fait l’accompagnement parfait pour la création de sandwiches. La confection de ces petits pains maison constitue une activité ludique, notamment en compagnie d’enfants.

 

Astuces pour réussir cette recette

  • La qualité des ingrédients est essentielle pour des résultats optimaux. J’utilise donc des farines d’excellente qualité pour garantir le succès de mes petits pains.
  • La recette de brioche est faite avec une farine blanche de qualité supérieure, telle que la farine fleur ou une farine T45. Préférant les farines non raffinées ou moins raffinées, j’évite d’utiliser la farine blanche, en privilégiant les farines bise et mi-blanche, T55, T65, T80, etc. qui offrent une qualité supérieure à mes préparations. Cependant, pour ces petits pains, il ne faut pas utiliser une farine trop raffinée. J’ai opté pour une farine T55.
  • Il est essentiel que le lait soit à une température tiède d’environ 36 °C pour permettre une bonne dissolution de la levure fraîche.
  • L’utilisation d’une balance est indispensable pour obtenir des petits pains de taille uniforme. Dans le cas de cette recette, j’ai confectionné des pains de 50 g chacun pour une cuisson homogène.
  • Pour obtenir des croix bien définies, laissez reposer les morceaux de pâte pendant environ 5 à 8 minutes avant de les inciser, puis dorez-les à l’œuf par la suite.
  • La pousse de la pâte levée est un moment crucial pour la réussite de la recette. J’opte idéalement pour une pièce à 25 °C et place la pâte dans mon four éteint, accompagnée d’un bol d’eau bouillante pour créer un environnement propice à la fermentation.
  • Pour des pains extrêmement moelleux, placez un petit récipient d’eau dans le four pendant la cuisson.
  • Si la pâte n’est pas assez souple, vous pouvez rajouter un peu d’eau pour atteindre la consistance désirée. En revanche, si la pâte est trop collante, ajoutez un peu de farine pour la rendre plus maniable. Il est courant que la consistance de la pâte puisse varier en fonction de facteurs tels que l’humidité ambiante ou la qualité des ingrédients utilisés. En ajustant la quantité d’eau ou de farine au besoin, vous obtiendrez une pâte idéale pour la manipulation et la cuisson.
  • L’ajout d’eau ou de farine doit se faire progressivement, en petites quantités à la fois, pour éviter de trop modifier la recette. Pétrissez bien la pâte après chaque ajout, pour bien incorporer les ingrédients et obtenir une texture homogène.
  • Pour obtenir de belles croix sur mes petits pains, je laisse les pâtons sécher pendant environ 5 à 8 minutes avant de procéder au marquage. Si je n’ai pas d’œuf sous la main, je les badigeonne d’un peu de lait pour leur donner une belle couleur dorée.
  • Pour vérifier la cuisson du pain, placez-le sur une surface plane, comme une grille de refroidissement, puis tapotez doucement le dessous avec vos doigts. Un son creux et mat indique que le pain est cuit. Si le son est plutôt mat, prolongez légèrement le temps de cuisson.
  • Astuce zéro déchet : Utilisez le reste d’œuf qui a servi à dorer les petits pains pour préparer une délicieuse omelette.

 

La levure 

  • On distingue la levure fraîche (sous forme de cube d’environ 42 g) qui se conserve au réfrigérateur et la levure sèche ou déshydratée.
  • La levure fraîche est utilisée pour faire lever les pâtes à brioche ou à pain.
  • Délayer la levure fraîche dans un liquide à 36 °C. Attention elle meurt à une température supérieure à 50°C.
  • Ne jamais mettre en contact la levure et le sel, ce dernier empêche la levure de faire pousser la pâte. Il est fortement conseillé d’incorporer le sel dans la farine d’abord et ensuite la levure. Surtout pas les deux en même temps.
  • Pour 500 g de farine, on peut utiliser 25 g de levure fraîche ou 7 g de levure sèche.

 

Comment activer une levure sèche

  1.  Le liquide doit être tiède pour activer la levure. Il peut s’agir d’eau ou de lait. La température idéale se situe entre 38°C et 43°C. Si l’eau est trop chaude, elle risque de tuer la levure; si elle est trop froide, la levure ne s’activera pas correctement.
  2. Pour aider à activer la levure, ajoutez une petite quantité de sucre au liquide tiède. La levure se nourrit du sucre pour se développer.
  3. Versez la levure sèche active sur le liquide tiède contenant le sucre et remuez doucement pour bien mélanger. Laissez reposer le mélange pendant environ 5. Des bulles devraient se former à la surface, ce qui indique que la levure est activée et prête à être utilisée. Une fois la levure activée, ajoutez-la aux ingrédients secs de votre recette (farine, sel, etc.) et procédez à la préparation de votre pâte comme indiqué dans la recette.


Minute santé

Les farines T55 et T65 sont deux variétés couramment utilisées dans la cuisine française, chacune présentant des caractéristiques distinctes. La T55, appréciée pour sa finesse, est classée comme une farine raffinée, extraite du cœur de l’endosperme du grain de blé. Son indice “55” représente un taux de cendres relativement bas, indiquant un processus de raffinage approfondi, ce qui la rend idéale pour la réalisation de produits de boulangerie légers.

D’autre part, la T65 est considérée comme une farine semi-complète, avec un indice “65” correspondant à un pourcentage plus élevé de cendres résiduelles. Elle conserve davantage de composants du grain, comme le son et le germe, ce qui lui confère une teinte plus foncée et un goût plus prononcé que la T55.

Bien que la T65 soit plus nutritive que la T55, elle ne peut être qualifiée de totalement non raffinée. Les farines complètes, comme la T110 ou la T150, offrent une option encore plus nutritive en incluant davantage de composants du grain.

Pour ceux souhaitant augmenter leur apport en fibres, les alternatives complètes telles que la T110 ou la T150 pourraient être préférables. Ainsi, maintenir un équilibre dans l’alimentation demeure essentiel pour assurer une variété nutritionnelle.

Pour la petite histoire 

Le petit pain du 1er août est une véritable institution lors de la fête nationale suisse. Ce symbole culinaire est confectionné en diverses tailles et se distingue par son marquage caractéristique, une incision en forme de croix sur le dessus de la pâte.

Chaque année, le 1er août, les Suisses se régalent de ces petits pains qui évoquent l’esprit de leur nation. La tradition de les confectionner avec cette incision spécifique remonte dans le temps et est ancrée dans l’histoire du pays. Ces marques en forme de croix, non seulement apportent une touche visuelle distinctive, mais elles ont également une signification symbolique, rappelant les valeurs fondamentales de la Suisse, comme l’unité, la solidarité et l’indépendance.

La préparation de ces petits pains est un moment de partage et de convivialité pour les familles et les amis réunis autour de la table. Outre leur rôle emblématique lors de la fête nationale, ces petits pains délicieux sont appréciés tout au long de l’année, tant pour leur goût moelleux que pour leur versatilité en tant qu’accompagnement de divers mets.

 

Si vous aimez cette recette, essayez celles-ci

Pain tessinois

Petits pains complets du 1er août

 

 

Happy Baking & Cooking !

 

Citronelle and Cardamome

 

 

 

Petits pains du 1er août pour la fête nationale suisse

IMPRIMER
Personnes: 870 g de pâte Temps préparation: Temps cuisson:

INGRÉDIENTS

Pour 870 g de pâte à brioche

2.5 dl (250 ml) de lait tiède
20 g de levure fraîche
500 g de farine blanche T55
70 g de beurre
8 g de sel (1/2 cc)
10 g de sucre

 

Pour la dorure
1 petit oeuf 

PRÉPARATION

7

8

9


Préparation de la pâte au robot

  1. Dans la cuve du robot (j’utilise mon KitchenAid), ajouter la farine, le sel et mélanger. Former un petit puits, puis ajouter le mélange levure-lait et couvrir légèrement avec de la farine. Couvrir d’un linge propre et laisser reposer pendant 25 à 30 minutes, jusqu’à ce que la levure produise des bulles.
  2. Pendant ce temps, dans une petite casserole, ajouter le reste du lait, le beurre et le sucre, et faire chauffer jusqu’à ce que le beurre fonde. Ajouter ce mélange à la cuve du robot sur le levain et la farine. Incorporer également l’œuf.
  3. À l’aide du crochet pétrisseur, pétrir à vitesse moyenne pendant 10 minutes jusqu’à obtenir une pâte souple.
  4. Laisser lever la pâte environ 1 heure à 1h15,  couverte d’un linge propre à l’abri des courants d’air, jusqu’à ce que la pâte double de volume.
  5. Pétrir à nouveau la pâte avec le crochet pétrisseur pendant 5 à 6 minutes jusqu’à obtenir une pâte bien souple et élastique. La pâte est prête.
  6. Façonner 6-8 petits pains et les placer sur une plaque recouverte de papier cuisson.
  7. Laisser sécher les pains pendant 5-8 minutes, puis réaliser une croix (ou d’autres motifs selon vos envies) au-dessus de chaque pain à l’aide de ciseaux ou d’une lame aiguisée. Dorer les pains avec l’œuf battu à l’aide d’un pinceau à pâtisserie, et c’est prêt pour une séance bronzette.
  8. Enfourner les petits pains dans un four préchauffé à 200 °C en chaleur tournante jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés, soit environ 25 à 30 minutes en fonction des fours et de la taille des pains.
  9. À la sortie du four, les déposer sur une grille et les laisser refroidir avant de les déguster. 

 

À la main 

  1. Délayer la levure dans 0,5 dl de lait tiède (photo 1).
  2. Dans un grand saladier, ajouter la farine, le sel et mélanger. Former un puits, y verser le mélange levure-lait et couvrir légèrement avec de la farine. Couvrir d’un linge propre et laisser reposer 25 à 30 minutes jusqu’à ce que la levure fasse des bulles.
  3. Pendant ce temps, dans une petite casserole, ajouter le reste du lait, le beurre et le sucre, puis faire chauffer jusqu’à ce que le beurre fonde. Ajouter ce mélange dans le grand saladier sur le levain et la farine. Enfin, incorporer l’œuf.
  4. Incorporer petit à petit la farine au liquide en allant du bord vers le centre pour obtenir une pâte. Pétrir la pâte pendant 15 à 20 minutes jusqu’à obtenir une pâte bien souple. Si la pâte colle, ajouter un peu de farine. Si elle est trop sèche, ajouter un peu de lait tiède.
  5. Laisser lever la pâte environ 1 heure à 1h15, couverte d’un linge propre à l’abri des courants d’air, jusqu’à ce qu’elle double de volume.
  6. Pétrir à nouveau la pâte pendant 10 minutes jusqu’à obtenir une pâte bien souple et élastique. La pâte est prête.  Puis idem que le point 8 (recette avec le robot). 

Notes

Pour vérifier la cuisson du pain, placez-le sur une surface plane, comme une grille de refroidissement, puis tapotez doucement le dessous avec vos doigts. Un son creux et mat indique que le pain est cuit. Si le son est plutôt mat, prolongez légèrement le temps de cuisson.

8 Commentaires
9

You may also like

8 Commentaires

Tiaré 5 September 2019 - 17 h 36 min

Petits pains à préparer non seulement le 1er aoùt mais en toutes occasions!
Merci beaucoup & Bisous.

Silvie 9 September 2019 - 9 h 57 min

Un petit pain au lait parfait pour un petit déjeuner, un goûter ou un brunch. Bises. Silvie

Isabelle 13 August 2019 - 16 h 55 min

Fan de boulange, j’aime beaucoup tes pains “d’ailleurs” pour voyager un peu. Ces petits pains suisses sont à tester

Silvie 15 August 2019 - 10 h 43 min

Merci Isabelle de ta visite dans ma cuisine. Des petits pains que l’on peut faire toute l’année.
Belle journée.

Ponpon 12 August 2019 - 11 h 46 min

Un petit pain bien dodu!
Et ce que j’adore comme produit suisse, c’est la double crème!!! A déguster à la petite cuillère, nature, j’en ai l’eau à la bouche rein que de l’écrire….
Bizz

Silvie 12 August 2019 - 12 h 00 min

Merci de ta visite par ici. J’avoue que j’ai un faible pour la crème de gruyère. Malheureusement j’en abuse à tomber malade!
Belle journée. Bises. Silvie

Marion 11 August 2019 - 7 h 56 min

Tes petits pains sont très appétissants et bien dodus !
Bonne journée, bises.

Silvie 12 August 2019 - 11 h 14 min

Merci Marion d’avoir passé par ma cuisine. Ils sont en effet très bons et c’est une recette que l’on peut faire toute l’année. Belle journée.

Les commentaires sont fermés.