Ma tarte aux pruneaux croustillante dessous

rédigé par Silvie Henzelin-Robles 17 September 2018
Ma tarte aux pruneaux croustillante dessous

Tarte aux pruneaux, l’essence même de la cuisine réconfortante

 

Délicieux tarte aux pruneaux qui, par sa simplicité et sa rapidité, devient un symbole incontournable de nos moments gourmands partagés dans notre maisonnée. D’une simplicité désarmante, cette gourmandise préparée avec une pâte brisée faite maison incarne l’harmonie parfaite entre la douceur des pruneaux et la croustillance de la pâte. On peut dire que la tarte aux pruneaux incarne l’essence même de la cuisine réconfortante, un dessert qui réchauffe le cœur et éveille les papilles. 

 

Astuces pour réussir cette recette

  • Avant de commencer, veillez à ce que tous vos ingrédients soient à température ambiante, sauf le beurre, qui doit rester bien froid. Vous pouvez même le couper en petits morceaux et le placer au réfrigérateur quelques minutes avant de l’incorporer à la pâte.
  • Préférez une pâte brisée maison, qui est vite fait et facile à faire. Autrement, prendre 400 gr de pâte brisée de chez votre boulanger artisan.
  • Pour gagner du temps, entreposer la pâte au congélateur pendant 10 à 15 minutes au lieu de la laisser reposer 1 heure au réfrigérateur.
  • Les pruneaux, riches en eau, sont accompagnés de noisettes ou d’amandes moulues au fond de la tarte pour absorber l’excès d’humidité et ajouter une touche de croquant.
  • Pour obtenir une pâte bien croustillante dessous, effectuez une pré-cuisson à blanc de la pâte pendant environ 15 minutes, à moins que votre four ne propose une option spécifique permettant d’obtenir une cuisson parfaite du dessous des tartes
  • Pour cuire une pâte à blanc, plusieurs options s’offrent à vous. Dans la première option, après avoir foncé la pâte dans le moule, il suffit de la recouvrir d’aluminium, de la piquer avec une fourchette, puis de la cuire à 200 °C pendant environ 20 à 25 minutes, jusqu’à ce qu’elle atteigne une légère coloration dorée. La deuxième option consiste à recouvrir la pâte, après l’avoir foncée, de papier cuisson et à la garnir de noyaux d’abricots, de haricots ou de billes en céramique, avant de la cuire à 200 °C pendant environ 30 minutes, jusqu’à ce qu’elle présente une teinte dorée. Enfin, la troisième option, une méthode privilégiée, implique de placer directement la pâte foncée dans le moule au four à 200 °C dès sa sortie du congélateur, assurant ainsi une cuisson optimale en seulement 15 minutes et une texture croustillante.
  • Qu’est-ce que signifie “sabler” ? “Sabler” est un terme technique qui implique le frottement rapide du mélange beurre et farine entre le bout des doigts. L’objectif est d’obtenir une texture semblable à du sable.
  • Qu’est-ce que signifie “fraisage” ? Le “fraisage” consiste à écraser la pâte sur une surface de travail ou une plaque en marbre en utilisant la paume de la main. Cette action vise à éliminer les dernières particules de beurre, assurant ainsi une pâte homogène sans la rendre élastique.
  • Qu’est-ce que signifie cuire une pâte à blanc ? Cuire une pâte à blanc consiste à la cuire dans le moule sans garniture, évitant ainsi tout détrempe lors de la cuisson de fruits ou de légumes riches en eau, tels que les abricots ou les cerises. Cette méthode est également utilisée lorsque la garniture ne nécessite pas de cuisson, comme dans le cas d’une tarte au citron ou aux fraises.


Minute santé

Les pruneaux, en plus de leur saveur sucrée et délicieuse, regorgent de bienfaits pour la santé. Ces fruits séchés issus de prunes sont une excellente source de fibres alimentaires, favorisant ainsi une digestion saine en stimulant le transit intestinal. Grâce à leur teneur élevée en sorbitol, les pruneaux sont également reconnus pour leur capacité à soulager la constipation de manière naturelle.

Riches en nutriments, les pruneaux sont une source concentrée de vitamines et de minéraux essentiels, tels que le potassium, le magnésium, la vitamine K et la vitamine A. Ces éléments jouent un rôle crucial dans le maintien de la santé osseuse, la régulation de la pression artérielle et la promotion d’une vision optimale.

Par ailleurs, les pruneaux sont reconnus pour leur pouvoir antioxydant, contribuant à la protection des cellules contre les dommages causés par les radicaux libres. Leur consommation régulière est associée à des bienfaits cardiovasculaires, la réduction du risque de maladies chroniques et le maintien d’un taux de cholestérol équilibré.

Comment choisir et conserver les pruneaux

  • Le pruneau est un fruit à noyau, à chair ferme, sucré et juteux.
  • Il y a d’innombrables variétés,  pruneaux  bleu foncé violacé, prunes noires, jaunes ou rouges, quetsches, reine-claude, mirabelles; chaque variété a ses atouts. Les pruneaux Fellenberg est une variée typiquement suisse.
  • Monsieur le pruneau est un fruit d’été et d’automne selon les variétés. Les quetsches en suisse sont disponibles sur les étals des marchés déjà début août jusqu’à la fin septembre. 
  • Privilégier les pruneaux ayant une peau bien lisse, un petit peu fermes et pas trop mous. 
  • Avez-vous déjà remarqué une fine pellicule blanchâtre sur certains  pruneaux ? Cette pellicule s’appelle la pruine et protège le pruneau du dessèchement et freine ainsi la poursuite de sa maturité. C’est également  un gage de fraîcheur du produit. Semblerait-il que ceci signifie que le fruit est arrivé à maturité.
  • Évitez de choisir les pruneaux trop durs qui risqueraient de ne pas être savoureux.
  • Les pruneaux mûrissent à température ambiante. Pour les garder plus longtemps, dès qu’ils sont bien mûrs, stockez-les au réfrigérateur.
  • C’est un fruit qui se congèle parfaitement. Il faut juste tenir compte que les pruneaux décongelés rendent passablement d’eau.

Source : swissfruit.ch

 

Le pruneau offre une palette de saveurs qui stimule la créativité en cuisine, tant dans le domaine salé que sucré. Il s’avère être un ingrédient polyvalent qui s’accorde aussi bien avec des préparations sucrées que salée. Il peut être apprécié en tant que plat principal ou s’intégrer harmonieusement à différentes recettes tels que le chutney,  la pintade aux pruneaux, le tajine d’agneau aux pruneaux, et le magret de canard accompagné d’un chutney aux pruneaux.

Du côté des douceurs, le pruneau se révèle être un atout délicieux pour des créations sucrées telles que le cake, le clafoutis, le far breton, le gâteau moelleux, les muffins et les tartes. En outre, il peut être transformé en préparations telles que la compote, la confiture, et le coulis. 

 

Pour la petite histoire

Le pruneau s’immisce délicieusement dans ma cuisine en préparation de la traditionnelle tarte aux pruneaux pour célébrer le Jeûne fédéral. Dans le canton de Vaud, en Suisse, le troisième dimanche du mois de septembre est marqué par cette journée instituée en 1832, dédiée à la pénitence et à la prière. Bien que le jeûne strict ne soit plus aussi répandu, la coutume persiste, et il est rare de ne pas retrouver sur nos tables une délicieuse tarte aux pruneaux en ce jour symbolique.

La tradition veut que le seul repas de cette journée soit composé de cette douceur aux saveurs succulentes. Personnellement, je prépare ma tarte aux pruneaux le lundi du Jeûne fédéral, qui est un jour férié dans le canton de Vaud. Ainsi, je perpétue cette tradition gourmande en célébrant l’héritage culturel de cette journée tout en régalant mes proches avec une délicieuse tarte aux pruneaux. Une façon délicieuse de rendre hommage à cette tradition séculaire et de créer des souvenirs chaleureux autour de cette spécialité appréciée.

 

Si vous aimez cette recette, essayez celle-ci

Tarte à la rhubarbe 

 

Happy Baking & Cooking !

 

Citronelle and Cardamome

 

 

Tarte aux pruneaux

IMPRIMER
Personnes: 1 moule rond diamètre 28cm à 32cm- Facile Temps préparation: Temps cuisson:

INGRÉDIENTS

350 de pâte brisée maison avec les quantités suivantes ou achetée chez votre boulanger


Pour la pâte brisée

125 de beurre
250 gr de farine T65

1 pincée de sel
1 cc de cannelle en poudre
environ 0.5 dl d’eau très froide 

14-15 pruneaux frais selon a grosseur. J’ai choisi des Fellenberg
2 cs de sucre vanillé
6 cs d’amandes moulues
2 cc de cannelle en poudre

PRÉPARATION

1. foncer la plaque

2. Ajouter poudre d’amande et cannelle

3. Disposer les pruneaux sur la pâte


  1. Foncez un moule à tarte avec la pâte brisée. Piquez le fond de la tarte à l’aide d’une fourchette, puis placez-la au congélateur pendant environ 15 minutes – ma méthode astucieuse pour gagner du temps!
  2. Pendant ce temps, lavez les pruneaux, coupez-les en deux, retirez les noyaux et recoupez-les en deux. Sortez la tarte du congélateur.
  3. Enfournez dans le four préchauffé  à 210 °C et faites cuire à blanc  pendant environ 8 à 9 minutes, permettant ainsi à la pâte de pré-cuire pour obtenir une texture croustillante en dessous, si votre four ne dispose pas de cette fonctionnalité spécifique.
  4. Retirez la tarte du four, saupoudrez le fond de la tarte avec des amandes moulues et 1 cuillère à café de cannelle pour éviter tout détrempe de la pâte pendant la cuisson. Ajoutez les pruneaux, puis saupoudrez d’une cuillère à soupe de sucre .
  5. Votre tarte est maintenant prête pour une séance de bronzage au milieu du four pendant environ 20 minutes. Après ce temps, saupoudrez la tarte de la deuxième cuillère à soupe de sucre. Laissez cuire encore environ 15 à 20 minutes (pour un total de 35 à 40 minutes selon les fours).
  6. Sortez la tarte du four, laissez-la refroidir avant de la démouler. A table !

 

6 Commentaires
7

You may also like

6 Commentaires

Tiaré 6 October 2019 - 16 h 19 min

Mes invités ont été enchantés par ta recette de tarte aux pruneaux !
Un vrai régal !
Merci beaucoup et bises.

Reply
Silvie 30 October 2019 - 8 h 28 min

Je suis ravie de l’entendre. Une tarte aux pruneaux est toujours bien appréciée. Bises.

Reply
Toque de choc 25 September 2018 - 19 h 10 min

merci pour ce petit point culture pruneau et tradition suisse! C’est une belle et délicieuse découverte pour moi. Sur la photo tes pruneaux n’ont pas l’air aussi noirs que ceux que j’ai l’habtiude d”acheter… ce sont plutôt des prunes fraiches.

Reply
Silvie 26 September 2018 - 10 h 34 min

Bonjour, Merci de ta visite dans ma cuisine. Effectivement ça peut induire en erreur. En Suisse nous appelons également les prunes fraîches des pruneaux. Belle journée.

Reply
Only Laurie 18 September 2018 - 11 h 58 min

Cette tarte a l’air délicieuse ! Je n’ai jamais de goûté de pruneaux “frais” seulement les séchés et cette recette me donne envie d’y goûter?
Douce journée
Laurie
http://onlylaurie.fr/

Reply
Silvie 18 September 2018 - 13 h 14 min

Bonjour Laurie, Merci de ta visite dans ma cuisine. Nous adorons les pruneaux frais. Lorsque tu l’auras testée je serais ravie de recevoir ton retour. Belle journée. Silvie

Reply

Laisser un commentaire